Les services de soins à domicile : comment les choisir ?

soins à domicile

Publié le : 08 septembre 20226 mins de lecture

Trouver le meilleur prestataire de soins à domicile pour vos besoins nécessite des recherches, mais c’est du temps bien employé. Les facteurs importants comprennent la qualité des soins, la disponibilité des services nécessaires, la formation et l’expérience du personnel et la couverture offerte. Avant de commencer votre recherche, déterminez les types de services dont vous avez besoin.

Comment choisir le meilleur service de soins à domicile ?

Trouver le bon service de pansement infirmiere liberale nécessite des recherches. Vous devez savoir ce que vous désirez, connaître les professionnels responsables et savoir quels services ils proposent. Avant de choisir une infirmiere pour changer pansement à domicile, vous devez bien analyser tous les aspects, pour vous assurer que votre proche sera pris en charge de manière correcte et appropriée, en faisant du bien à tout le monde, famille et patients. L’objectif principal des soins à domicile est de stabiliser l’état du patient et de le guérir de l’affection dont il souffre. Il est recommandé de faire appel à un établissement qui dispose d’une longue liste de professionnels multidisciplinaires et de prestataires de soins de santé, en plus, bien sûr, de posséder des équipements modernes et fiables. Il est essentiel que l’entreprise utilise la technologie dans le traitement afin de minimiser l’erreur humaine et d’accélérer la prise en charge de ceux qui en ont besoin. Vérifiez en outre si l’entreprise dispose d’une licence commerciale pour l’activité de soins à domicile et si elle est dûment légalisée et enregistrée auprès des organismes appropriés. N’oubliez pas de consulter non seulement les sites web, mais aussi les réseaux sociaux pour affiner votre choix. Cela vous permettra de vérifier si une entreprise est plus recommandée qu’une autre.

Comment fonctionne un changement de pansement ?

La qualité du pansement est l’un des facteurs qui influencent considérablement l’ensemble du processus de guérison. Étant donné la voie de contact de l’infection de la plaie, le pansement utilise toujours le principe de l’asepsie continue et une technique sans contact dans laquelle il est interdit de toucher la plaie ou le pansement sans gants. Afin de réduire le risque de transmission de l’infection, le changement de pansement des plaies infectées doit être effectué par deux personnes. Dans ce cas, tous les matériaux qui entrent en contact avec la plaie ou qui servent de procédure aseptique doivent être stériles. La mise en œuvre pratique du changement de pansement à domicile comprend des mesures préventives obligatoires, conformément aux directives d’hygiène et de préparation du patient. Lors du changement d’un pansement chez les personnes atteintes du VIH, du SIDA, d’une hépatite virale, chez les patients présentant une microflore multirésistante ou anaérobie dans la plaie, des mesures spéciales doivent être prises pour se protéger contre les infections : des gants en latex, des lunettes de protection et un masque couvrant le nez et la bouche sont nécessaires. Le patient est informé du pansement à venir et de la nature du traitement de la plaie. Avant le changement de pansement, il est nécessaire d’administrer un anesthésiant 30 minutes auparavant.

Quelles sont les étapes du changement d’un pansement ?

Un pansement à domicile correctement réalisé doit assurer la paix, protéger des influences extérieures, protéger contre les infections secondaires, libérer la plaie du secret qui s’y est accumulé et favoriser son évaporation ultérieure de la surface. Il ne doit pas interférer avec la circulation normale de la lymphe et du sang. Le changement de pansement se fait en quelques étapes. Il y a le retrait de l’ancien pansement en tenant la peau avec une serviette ou une pince à épiler. Les pansements secs sont d’abord trempés. Ensuite, la peau autour de la plaie est nettoyée et traitée avec une solution désinfectante. L’écoulement purulent est éliminé, les restes du pansement séché sont lavés à l’eau oxygénée. S’il y a des cavités sous la peau, un drainage peut être installé. Il faut par la suite appliquer un pansement propre, sec et imbibé de médicaments. Enfin, le pansement doit être fixé. Le matériau de fixation doit maintenir le bandage sans comprimer la zone du corps où il est appliqué, et ne doit pas bouger pour éviter que le bandage ne frotte contre la plaie.

La fréquence des changements de pansement !

La fréquence des changements de pansement infirmière libérale dépend de l’état de la plaie et des propriétés particulières du pansement lui-même. La plaie doit être reposée autant que possible. Cependant, le pansement doit être retiré immédiatement si : le patient se plaint de douleurs, une fièvre apparaît, le pansement devient sale ou absorbant, ou sa fixation est rompue. Dans le cas d’une cicatrisation aseptique par première intention, le pansement peut être laissé en place jusqu’à ce que les sutures soient retirées. Dans la phase initiale du processus de la plaie avec une forte exsudation, l’accent doit être mis sur le degré d’absorption de l’écoulement de la plaie par le pansement. Cela peut nécessiter 1 à 2 pansements ou plus par jour. Avec le développement normal du tissu de granulation dans la plaie, la fréquence des pansements diminue. Pendant l’épithélialisation, la sécrétion physiologique de la plaie diminue, et les intervalles entre les pansements peuvent donc être encore augmentés.

Plan du site